C’est l’adolescence !Vous y êtes, ou plutôt, votre enfant s’y trouve, en plein dedans. L’adolescence : la période charnière entre l’enfance et l’âge adulte.

Vous avez lu (ou pas) de nombreux livres dans lesquels l’auteur vous explique que beaucoup de parents se réveillent un jour, et découvrent qu’on leur a « échangé leur bébé » contre un phénomène qu’on nomme couramment « adolescent » .

Cela se manifeste plus ou moins ainsi :
Votre enfant est quasiment en permanence affalé sur la canapé.
Votre enfant ne vous adresse presque plus la parole.
Votre enfant se met en colère contre vous à tout bout de champ.
Votre enfant claque les portes, hurle, vous accuse de lui pourrir la vie, vous insulte, etc.

En lisant des livres (ou pas), en discutant avec des amis ou des collègues, vous vous êtes dit : « Oh ! Mais le mien n’est pas comme cela. Nous avons une excellente relation. Je le comprends, il se confie à moi. Il n’y aura pas de problème en ce qui nous concerne ».

Et puis un jour, BOUM !!
Le cataclysme arrive chez vous. Comme il n’était ni invité, ni bienvenu, vous ne savez pas comment le recevoir, car il est bien installé et semble ne plus vouloir s’en aller.
C’est la crise !

Vous vous sentez démuni. Vous ne comprenez pas : tout allait pourtant si bien. Mais ça, c’était AVANT ! Vous vous posez (ou pas) des questions su style :

Mais qu’ai-je fait pour mériter / déclencher cela ?
La réponse est : « Rien, ou pas grand-chose » .
La suite de la réponse : « C’est NORMAL » .

Comme la plupart des parents, vous vous demandez (ou pas) :
Et maintenant, on fait quoi ?

J’aimerai pouvoir vous dire : « Il ne faut pas vous en faire, cela va passer tout seul » .
Mais je n’ai pas envie de vous le dire. Je ne souhaite pas vous encourager à vous priver de ce lien formidable que vous pouvez avoir avec votre enfant, « le temps que ça passe » .

Le fleuve entre l’enfance et l’âge adulte:
L’adolescence est le moment de sa vie où votre enfant a le plus besoin de vous.
C’est aussi malheureusement le moment de sa vie où vous le trouverez absolument le plus insupportable.
D’ailleurs parfois, vous ne le supporterez plus, il vous arrivera même de le lui dire. Vous n’êtes pas parfait, tant mieux, ce n’est pas ce qu’il vous demande, même si parfois il vous le reproche.

Sans le savoir, il vous demande de l’aider à traverser le fleuve entre l’enfance et l’âge adulte. Le fleuve est profond, il y a des remous.
Votre enfant doit construire une barque sur laquelle il devra s’engager seul, sans vous.
Il ne sait pas comment construire une barque, il ne sait pas comment ramer dans le courant, il ne sait pas comment accoster sur l’autre rive, même s’il vous déclare le contraire dès que vous lui prodiguez un conseil.

Votre enfant passe une grande partie de son temps et de son énergie à ramer à contre-courant, pour voir, pour vous prouver, pour se prouver qu’il peut faire sans vous. Cette attitude le fatigue et use votre bienveillance.

Votre enfant vous dit (ou vous hurle) qu’il faut lui laisser gérer. Pourtant, complètement terrorisé, il a l’impression que personne ne le comprend, et que vous êtes en train de le lâcher.

Pas simple non ?
Cet article ne vous donne pas d’astuce à proprement dit, mais vous signifie que même si peu de monde en parle de manière dramatique, vous n’êtes pas seul au monde dans cette traversée particulière de la vie.

Il y a des solutions pour éviter des souffrances trop fortes, pour les parents comme pour les enfants.

C’est cette recherche de solutions que je vous propose dans mes consultations individuelles, familiales et/ou parentales. Je propose aussi des formations sous forme d’ateliers pour vous transmettre des outils utiles dans ce contexte.

Alors n’hésitez pas et surtout, dites vous que vous n’êtes pas seul(e) dans cette situation.

Aidons nos enfants et adolescents à devenir ces adultes responsables, confiants et heureux de demain.