Résolution de conflits 2018-11-26T16:31:55+00:00

Formation Méthode Gordon:  La résolution de conflits sans perdant

Une alternative efficace à la punition : trouver des solutions ensemble !

Troisième pilier de la méthode, « la résolution de conflits sans perdant » est une méthode qui permet de trouver une solution qui répond à la fois aux besoins de l’enfant et aux besoins du parent. Apprendre à résoudre les conflits efficacement et sans perdant renforce la relation parent-enfant.En effet, lorsqu’il y a conflit entre un parent et son enfant (en règle générale parce que les besoins de l’un, de l’autre ou des deux ne sont pas respectés), le réflexe de la grande majorité des parents est… la punition. Pour mettre fin au conflit et asseoir notre « autorité », nous envoyons notre enfant dans sa chambre, ou nous le privons de dessert. Pourtant, nous savons bien que la punition n’est efficace qu’à court terme… et que sur le long terme, ses effets peuvent être dévastateurs.

Pourtant, les conflits font partie de la vie, et tout particulièrement de la vie des enfants au sein de leur famille. Mais l’important est la façon de les aborder. Très souvent, dans la « boîte à outils » des parents se trouvent deux options pour résoudre les conflits, ceux-ci essayant de faire au mieux en naviguant entre ces deux alternatives :

– Être autoritaire (le parent gagne / l’enfant perd)

– Être laxiste (l’enfant gagne / le parent perd)

Utilisant les outils « l’Écoute Active » et l’affirmation de soi («Le  Message-Je »), la méthode de « résolution de conflit sans perdant » développée par Thomas Gordon propose une autre alternative, en se focalisant sur les solutions.

 

Se focaliser sur les solutions implique :

– Que les parents écoutent réellement leur enfant (via l’Écoute Active) et utilisent des « Messages Je » pour exprimer leur ressenti (plutôt qu’avec des « Messages Tu » accusateurs).

– Que les parents sachent affirmer leurs besoins et considérer leurs demandes comme importantes et légitimes (surtout lorsque jusqu’à présent ils cédaient lors des conflits avec leurs enfants).

– Que personne ne se sente « supérieur à l’autre ». Pour les parents, l’idée est d’apprendre à faire respecter ses besoins sans faire intervenir la notion de pouvoir ou de rapport de force.

 

Pourquoi ça fonctionne ?

– L’enfant ayant participé à l’élaboration de la décision prise ensemble, il est d’autant plus motivé à l’appliquer qu’il se sent engagé, responsable de la mettre en œuvre.

– Cette décision ne lui étant pas imposée, il l’accepte plus naturellement.

– Il n’a pas le sentiment d’avoir « perdu » face à l’adulte. Au contraire, il sent que ses parents lui font confiance et qu’il a été partie prenante de la solution.

– Chercher une solution ensemble permet de comprendre les vrais besoins de chacun et notamment ceux des enfants. En connaissant le vrai besoin et donc le vrai problème, on trouve une vraie solution, qui va régler le problème en profondeur, parfois définitivement.

– Les solutions trouvées par les enfants sont souvent très bonnes : originales, créatives et surtout efficaces, puisqu’ adaptées à leurs besoins…

– Faire participer l’enfant à la recherche de solutions permet de développer sa créativité, sa capacité de raisonnement et de déduction. C’est également un bon moyen de lui apprendre à être attentif aux sentiments et aux besoins des autres.

– Lorsque le conflit est résolu « ensemble », de façon acceptable pour tous, cela rapproche les enfants et les parents qui perçoivent la nécessité de « comprendre et de respecter » les besoins de l’autre. La colère et l’hostilité laissent place à la tendresse et à la complicité !

– Cette approche de la résolution de conflits renforce l’estime de soi de l’enfant : il comprend qu’il est aussi important qu’un autre (notamment qu’un adulte), qu’il a une vraie place dans la famille.