Vous est-il arrivé déjà de penser: «J’aurai aimé avoir le courage de vivre comme je voulais, et pas de vivre la vie qu’on attendait de moi».
Pourquoi est-ce si difficile de vivre selon ses rêves ? Est-il déjà trop tard ? Pouvons-nous changer notre destin ? Et si oui, comment s’y prendre ?Voici quelques éléments que je souhaite partager avec vous et qui vous aideront peut-être, sûrement à répondre à ces questions que vous vous êtes déjà posées.

Lorsque vous étiez enfants, vous aviez des rêves plein la tête. Le monde était un merveilleux terrain de jeu rempli d’expériences et de possibilités incroyables. Vous aviez le sentiment que vous pouviez devenir qui vous vouliez et réaliser ce que vous vouliez à l’image de vos super héros préférés, de vos modèles quels qu’ils soient. Et puis en grandissant, vous avez appris qu’il y avait des règles strictes qui régissaient la vie des adultes. Vous avez expérimenté la critique et le jugement des autres, l’obligation de «rentrer dans le moule» pour pouvoir faire partie de la société. L’obligation au final de renoncer à tout ce qui vous tenait à cœur et qui faisait de vous un être unique. Que vous vous en rendiez compte ou non, ce faisant, vous avez peu à peu renoncé à vous-même, ce qui vous a conduit à vivre une vie qui ne vous satisfait pas/plus forcément. Le premier pas vers une vie qui vous ressemble consiste donc à redécouvrir votre vraie nature.

Vos rêves d’enfant

Certains psychologues affirment que lorsque nous sommes enfants (période où notre personnalité n’a pas encore été influencée par les désirs et les attentes de notre entourage), nos rêves reflètent le plus fidèlement nos aptitudes et nos talents naturels. Qui rêviez-vous d’être? Que souhaitiez-vous accomplir ? Quel personnage vous inspirait le plus ? Quelle créativité, talent naturel possédiez-vous? Pouvoir répondre à ces questions pourrait constituer un bon point de départ pour vous connaître davantage.

Vos rêves d’adulte

Malgré les contraintes financières, malgré les limitations relationnelles, familiales ou professionnelles, la vie reste une expérience merveilleuse qui nous apporte énormément autant par les heureux concours de circonstances que par le biais des personnes qui nous entourent. La plupart des personnes sont encore aujourd’hui convaincues que l’ultime bonheur consiste à accumuler tous les biens et expériences que nous pouvons seulement désirer. C’est ce que nous appelons «profiter de la vie». Nous observons les riches et les puissants de ce monde et nous disons : voilà des personnes qui profitent de la vie à fond ! Étrangement, ces personnes si comblées à première vue, sont tout aussi malheureuses. Pourquoi ? Parce qu’avoir, posséder et accumuler apporte du plaisir, mais ne donne pas de sens à une existence. Ce qui donne un véritable sens à une vie c’est un lien humain. Aimer l’autre, soutenir l’autre, contribuer à son bien-être, donner le meilleur de soi-même pour améliorer l’expérience des autres peut nous rendre heureux durablement, car tout cela donne un sens à notre existence.

Passez en revue vos rêves actuels. Comment pourriez-vous profiter de votre vie, de manière à en tirer un sens ? Qu’est-ce qui vous rendrait heureux ?

J’aimerai être comme eux

J’ai personnellement passé de nombreuses années à envier les personnes qui osaient changer littéralement de vie et suivre leur cœur. J’avais, au hasard des chemins, rencontré un couple ingénieurs parisiens, tous les deux salariés dans de grosses industries pharmaceutiques, avec une vie bien établie, aisée, qui cependant avaient tout laissé tomber pour partir vivre dans le sud de la France pour ouvrir une maison d’hôtes. Je me disais « J’aimerai être comme eux, moi aussi ». Avoir le courage d’écouter SES rêves…. Et puis, suivant différentes formations en développement personnel, j’ai compris que toutes ces personnes avaient une chose en commun : elles étaient redevenues elles-mêmes, elles faisaient ce qui leur plaisait, ce qui les inspirait, ce qui donnait un sens à leur vie. Si je voulais vraiment être comme eux, je devais moi aussi me reconnecter à ma nature véritable, apprendre à me connaître et à défendre ce trésor. C’est ce que j’ai enfin eu le courage de faire, quelques années plus tard, par le biais de thérapies personnelles, et alors que mes rêves “de réalisation personnelle” me hantaient de plus en plus souvent.

Le courage d’être soi

Lorsque vous rentrez en contact avec qui vous êtes réellement au fond de vous, avec vos désirs et vos aspirations véritables, vous changez irrémédiablement. Ce changement peut constituer une source d’inconfort pour les autres. Ils ont peur de vous perdre ou que la qualité de votre relation évolue d’une manière ou d’une autre, alors ils peuvent tenter de vous «ramener dans le moule», de vous convaincre que vos rêves sont trop grands ou trop complexes, que vous n’êtes «pas si mal» dans votre vie actuelle. Le doute fait partie du chemin, et cela demande du courage pour oser s’affirmer tel que l’on est véritablement en son for intérieur.

Mais il pourrait y avoir également autour de vous des personnes qui, au lieu d’être inquiètes, soient au contraire très inspirées par votre exemple, car ce processus est très contagieux. Ces personnes observent votre transformation, et tout à coup leurs rêves leur paraissent plus accessibles.

Il n’est jamais trop tard

Que faire quand les années ont passé, qu’on a accumulé de l’ancienneté dans son entreprise et que les enfants ont grandi ? Certains pourraient avoir l’impression que leurs meilleurs années sont déjà derrière eux et qu’il ne sert à rien de tenter autre chose. Personnellement, et pour avoir vécu cela, je suis convaincue que quel que soit notre âge, nos meilleurs années sont toujours celles qui nous restent à vivre, car elles renferment un potentiel de changement inimaginable. S’il ne vous restait qu’une journée à vivre, la passeriez-vous comme à votre habitude ou tenteriez-vous de la rendre unique ? Vous savez, on peut faire énormément de choses en une journée ! Prenez conscience de ce capital de temps dont vous disposez. C’est là votre ressource pour vivre la vie qui vous ressemble, alors dans quoi souhaitez-vous l’investir ?

Personnellement, j’ai passé de nombreuses années pour enfin trouver le courage d’être Moi. Et si c’était à refaire, je le referai… avec encore moins d’appréhension. Aujourd’hui, mes expériences professionnelles, mes nombreuses formations diplômantes, mon travail thérapeutique personnel, mes expériences de vie, mes nombreuses lectures, ont été un formidable cheminement vers ma décision d’exercer, avec plaisir, ces activités qui me passionnent, que sont les thérapies parentales et conjugales et le coaching de vie. Par ce que je suis passée par là, je peux être pour vous cet “exemple” dont je parle plus haut, cette personne qui peut vous faire entrevoir le fait que tout est possible.