Tout savoir sur le burn out

En tant que thérapeute, je vous propose des consultations qui vous permettront de prévenir l’épuisement professionnel afin d’éviter de faire un burn out. Si vous êtes déjà en burn out, mon accompagnement vous aidera à ne pas tomber en dépression profonde et à sortir de ce processus.

Il est tout à fait normal d’être épuisé à la suite d’un travail dur qu’il soit physique ou mental. Tous connaissent cet état, et chacun a sa propre manière pour contrer et recharger les batteries (en faisant une grasse matinée ou en se relaxant, en prenant des congés, en pratiquant un sport…). Mais quand ces méthodes ne fonctionnent plus, quand aucune recréation n’est plus possible, alors cela devient dangereux. Beaucoup considèrent le burn out comme le mal professionnel de notre siècle. Et pour cause : à l’heure actuelle, les cas de burn out, ou syndrome d’épuisement lié au travail ne cessent de se multiplier.

Qu’est-ce que le Burn out ?

Littéralement, faire un burn out signifie « brûler de l’intérieur, se consumer ». Il s’agit d’une usure à petit feu qui trouve sa source dans le cadre professionnel. Que faut-il réellement mettre en cause ? Le stress chronique que nous sommes nombreux à subir au travail. Contrairement aux idées reçues, la première cause d’un burn out n’est pas psychologique, mais physiologique. le burn out est dû la plupart du temps à un stress important et répété. Le stress est une réaction du corps qui lui permet de se mettre en alerte le temps d’un danger. Le problème est que de nos jours, l’urgence est devenue un mode de vie. Les personnes sont sur le qui-vive 24 heures sur 24. On demande aux salariés de faire mille choses à la fois, d’aller le plus vite possible, d’^tre le plus productifs possible et avec les nouveaux moyens de communication, de toujours répondre à la moindre sollicitation dans les cinq minutes. Résultat : leur corps dit “Stop”, il est épuisé ! Et cette fatigue de fond a un impact sur le moral : doutes sur ses compétences, ses qualités, dépréciation de soi-même, irritabilité… Très vite, l’épuisement émotionnel vient s’ajouter à l’épuisement physique.

Le burn out, un processus insidieux

Le burn out est un processus, et non un état. Processus qui peut d’ailleurs avoir différents degrés de gravité. Sachant que l’évolution d’un burn out est très lente, nous ne sommes pas obligés d’aller jusqu’à la maladie pour rebondir. Pour cela, il faut consulter dès l’apparition des premiers signes.
Un burn out n’est pas le fait d’une personne « fragile ». Nul n’est à l’abri. L’épuisement professionnel touche les hommes comme les femmes, toutes professions confondues. Le plus souvent, il s’agit de personnes très engagées dans leur travail. Des individus perfectionnistes, en quête de reconnaissance, dévouées à leur société, qui ne comptent ni leurs heures, ni leur énergie, et se retrouvent les plus vulnérables.

Burn out : les symptômes sont les suivants :

Fatigue chronique et épuisement mental, qui ne disparaît même pas après une période de récréation (comme par ex. des vacances).
Prise de distance du travail, c’est à dire la perte de l’engagement intérieur avec le travail qui s’exprime par un besoin décroissant de succès dans le travail, par des pensées péjoratives et cyniques relatives au travail et pouvant aboutir au désir de changer de métier.
Troubles physiques, comme par exemple insomnie, prédisposition aux maladies, manque d’appétit, problèmes de digestion, maux de tête et de dos, instabilité de la tension artérielle, tachycardie, acouphènes.
Troubles psychiques, irritabilité accrue, inquiétude intérieure accrue, l’incapacité au détachement le soir, agitation, sentiment de vide, sans entrain, peur, ennui, désespoir, résignation, frustration, sensation d’inutilité, hébétude.
Performance cognitive restreinte, comme par exemple une difficulté de concentration et de prise de décision, doutes sur soi-même.
Changement du comportement, repli sur soi-même, hyperactivité, consommation de substances à haut risque de dépendance, délassement des activités récréatives.

Comment réagir quand ces symptômes de burn out arrivent ?

Le principe de base est de ne pas focaliser sur ce qui est stressant, usant, mais sur la façon dont on peut prendre soin de soi. Face au burn out, nous avons des moyens de réagir. A condition de savoir en reconnaître les symptômes.

Le repos est essentiel puisque les réserves d’énergie sont à plat chez les victimes d’épuisement professionnel. Cependant, il est insuffisant pour régler le problème et éviter les rechutes. En effet, le repos ne guérit pas le burn out. Il faut aussi mettre en place de réels changements pour retrouver un sentiment de contrôle sur sa vie : il peut s’agir du milieu de travail, du mode de vie, du sens accordé au travail, des façons d’être moins atteint par des sources de stress, de la pratique sportive. La solution passe donc aussi par le changement.

Mais avant d’amorcer ces changements, il est nécessaire de prendre conscience des raisons qui ont mené à l’épuisement professionnel ou épuisement psychologique. Pour ce faire, la consultation d’un thérapeute peut être d’une aide précieuse. Je vous accompagnerai pas à pas, le temps nécessaire pour découvrir d’autres manières d’agir, pour les tester tout au long des séances, pour sortir de ces boucles, de ces pièges du système psychologique pou émotionnel du burn out. Doucement, afin d’assurer un vrai changement en profondeur, vous retrouverez de l’énergie et un nouveau souffle afin d’assurer à nouveau vos responsabilités ou pour vous orienter vers un projet qui vous conviendra mieux.