Thérapie familiale à Montpellier.

Vous aimeriez améliorer votre relation ou vie de famille, appelez-moi pour prendre rendez-vous pour une consultation à mon cabinet de thérapeute près de Montpellier, pour une consultation par téléphone ou par Skype. Votre thérapeute : 06 11 93 53 17

La thérapie familiale et l’approche systémique.

Chaque individu fait partie d’un système, voire de plusieurs systèmes. Nous sommes influencés dans notre manière d’être, aussi bien par nous-même que par les autres et notre environnement, qu’il soit familial ou professionnel.

L’approche systémique analyse les problèmes du patient en prenant en compte les différents contextes dans lesquels il vit et évolue: c’est-à-dire par exemple comme partenaire dans une relation de couple, comme membre d’une famille, comme employé d’une entreprise… comme individu évoluant dans tel contexte socio-économique et politique… Ainsi, la thérapie familiale systémique considère les troubles psychologiques et comportementaux d’un membre d’une famille comme un symptôme du dysfonctionnement de la famille dans son ensemble. En effet, quand une personne de la famille souffre, cette souffrance apparait sous forme de « symptôme » et tous les membres de la cellule familiale sont impactés et en ressentent les effets négatifs, les sentiment de mal être. C’est alors que les conflits naissent dans les relations.

De nombreuses études ont démontré que la famille se comporte comme si elle était une unité (un groupe familial). La famille se comporte de façon à réaliser un équilibre dans ses rapports. Les membres aident, consciemment ou inconsciemment, à maintenir cet équilibre. Lorsque l’équilibre de la famille est précaire et/ou perturbé, cela demande beaucoup d’énergie pour le maintenir et cela entraîne de la frustration, de la colère, de la peine… une quantité d’émotions désagréables et négatives qui ne font qu’aggraver cet équilibre fragile. Vous vous retrouvez alors face à des difficultés relationnelles qu’elles soient conjugales ou familiales. Les relationnels familiaux au sens large sont perturbés et conflictuels régulièrement, voire même quotidiennement.

therapie familiale à Montpellier

La thérapie familiale systémique se distingue des autres approches.

L’approche systémique de la famille se distingue par sa façon de comprendre les relations et les interactions de tous les membres. Elle est très pragmatique et ancrée dans le présent, car elle étudie les actions et réactions de chacun des membres de votre entourage. Elle cherche à identifier les échanges «nocifs» du quotidien et à rétablir ceux qui favorisent une communication claire, saine, bienveillante et constructive. Il s’agit réellement d’une thérapie systémique. L’objectif est bien de comprendre les rouages d’un fonctionnement parfois qui dure, pour retrouver une harmonie au sein de votre foyer.

Les personnes «responsables du problème» ne sont pas les seuls éléments analysés dans une démarche de compréhension d’un problème relationnel, comportemental ou psychologique car la personnalité de chaque membre du système familial, participe à la nature du système dans son fonctionnement ou bien évidemment aussi son dysfonctionnement. C’est une sorte de psychothérapie efficiente pour la re construction du bien-être, pour sortir de la crise.

Chaque membre de la famille (un des systèmes) a ses valeurs, ses attentes, ses comportements, ses traumatismes, ses héritages transgénérationnels, ses symptômes. S’ajoutent à cela également des croyances, des expériences de vie, des mécanismes de protections et des besoins satisfaits ou non de chaque membre du foyer.

C’est donc, vous l’aurez bien compris, l’ensemble des personnes participant au système familial, la nature de leurs relations et les processus d’interaction (règles de vie, modes de communication, processus de protection) qui sont pris en compte dans le travail systémique d’accompagnement thérapeutique.

La thérapie familiale nous concernent tous.

La thérapie familiale systémique concerne :
– les membres d’une même famille qui traversent une crise : disputes régulières , problème de communication avec vos enfants, la crise d’adolescence d’un enfant , violence et/ou agressivité d’un des membres du foyer, sentiment de ne pas être aimé et accepté par un des membres de la famille, différents et désaccords entre les parents, les enfants ou les parents et les enfants.
– les familles qui vivent un bouleversement et n’arrivent pas à faire face : deuil, séparation, changement de rythme, déménagement, famille recomposée, maladie grave d’un parent, toxicomanie d’un jeune…

Durée de la thérapie familiale :

La thérapie familiale peut consister en une thérapie brève (quelques séances) ou une thérapie longue et régulière selon le cas à traiter.

Seul le thérapeute pourra, une fois le diagnostic posé, indiquer le nombre de séances nécessaires et comment il pense organiser chaque séance. Certaines séances (et ce en fonction des thérapeutes) peuvent se mener avec un ou deux membres de la famille, puis les suivantes avec toutes les personnes concernées.

Les thérapies familiales peuvent également consister une sorte de médiation familiale. Elles peuvent être aussi un superbe soutien à la parentalité. Elles peuvent être faites en complément d’une thérapie de couple.

Déroulement de la thérapie familiale :

La première séance me permet d’apprendre à vous connaître, de déterminer ensemble l’objectif que vous souhaitez atteindre dans le cadre de cet accompagnement thérapeutique. Ceci signifie que nous allons faire un point sur votre situation, sur vos envies, sur vos besoins. Les informations que je recueille me sont nécessaires pour mettre en place une stratégie thérapeutique personnalisée.

Entre les séances : Des tâches faisant partie intégrante de la thérapie familiale peuvent être proposées et participent à la réussite de celle-ci.

Deuxième séance et autres séances : La séance commence par un point sur l’évolution de la situation et des événements survenus depuis la séance précédente. Nous faisons un bilan des taches demandées à la famille lors de la précédente séance et je propose éventuellement des taches ou des réflexions à effectuer pour la prochaine séance.

Rythme des séances : Le rythme des séances peut être défini lors de la première séance. En fonction de la problématique, la durée entre les séances est de 15 jours ou 3 semaines dans certains cas. Il est néanmoins intéressant de constater que la régularité et la fréquence des séances apportent un bénéfice supplémentaire à la thérapie.

Quoi qu’il en soit, la famille doit être un endroit où tous les membres de la famille se sentent en sécurité, entendus et compris. Si cela n’est pas le cas, il n’est jamais trop tard pour améliorer les choses.

Personnellement, n’étant pas psychologue (et donc ne pouvant utiliser le statut légal de psychothérapeute), je ne propose pas une psychanalyse ou une analyse psychanalytique, qui demeure un accompagnement long et essentiellement basé sur l’analyse du passé des personnes suivies. Il n’empêche que je pratique tout de même une psychothérapie au cours de laquelle j’étudierai le mécanisme inconscient mis en place dans les dysfonctionnements observés. Je n’aurai pas contre pas recours à l’hypnose pour mon accompagnement. Dans ce contexte familial, mon accompagnement consiste en une psychothérapie des problèmes systémiques.